Imprimer cette page

AMOS OZ INVITE PAR LE CML LAUREAT DU PRIX MEDITERRANEE ETRANGER 2010

En effet, c'est un événement en France en ce mois d'octobre 2010, car l'écrivain Israélien le plus connu dans le monde Monsieur Amos Oz, est l'invité du Centre Méditerranéen de Littérature pour recevoir le Prix Méditerranée Etranger 2010. Son Président Monsieur André Bonet et l'ensemble des éminents membres de son Jury ont décidés de lui remettre à Perpignan le Samedi 02 Octobre 2010 à l'Hôtel Pams son prix qui vient célébrer son ouvrage exceptionnel « Scènes Villageoises ». C'est également la veille, le Vendredi 01 Octobre 2010 que Philippe BENGUIGUI, Président de Zakhor Pour la Mémoire a fait visité le site du Projet du Mémorial du Camp de Rivesaltes à Amos OZ en y déposant une gerbe pour rendre un hommage à toutes les victimes de cette tragédie et cela avec le concours du Président du CML.
 
 
 
Monsieur Amos OZ est né à Jérusalem en 1939, Il est professeur de littérature à l'Université Ben Gourion de Beer-Sheva. Cofondateur du mouvement « La paix maintenant », il est l'un des partisans les plus fervents de la solution d'un double État au conflit israélo-palestinien. Après son service militaire, Amos Oz étudie la philosophie et la littérature et écrit dans le journal des kibboutzim et le quotidien Davar. Il publie ses premiers récits en 1965, et son premier roman date de 1966. Amos Oz a obtenu quelques-uns des prix les plus prestigieux de son pays et particulièrement le Prix Israël de littérature en 1998 lors du cinquantième anniversaire de l'indépendance d'Israël. En 2005, il reçoit le Goethe-Preis de la ville de Francfort et en 2006, le titre de Docteur Honoris Causa de Philosophie à l'université Hébraïque de Jérusalem. Ses œuvres sont traduites dans près de trente-cinq langues dans le monde. Son autobiographie, Une histoire d'amour et de ténèbres, considérée comme son chef-d'œuvre, a été saluée unanimement par la critique littéraire. Son avant dernier roman, Vie et mort en quatre rimes, est une réflexion subtile sur les arcanes de la création littéraire. Il a obtenu le Prix Méditerranée étranger et le Prix Unseld 2010, à l'occasion de la parution de son roman Scènes de vie villageoise. "J'habite à Arad, une petite ville située dans le désert. Ce désert commence à 5 minutes de marche de chez moi. Je me lève tous les matins à cinq heures et je fais une courte promenade dans le désert. Cette marche me permet de rendre aux choses leur juste proportion. Quand je rentre à la maison, que j'allume la radio pour écouter les nouvelles du matin, et que j'entends des politiciens utiliser des termes comme « jamais », « pour toujours » ou « pour le reste de l'éternité », je sais que les pierres du désert rient. Ensuite, je bois une tasse de café, je m'assieds à mon bureau et je commence à me demander ce que les choses auraient été si j'avais été lui, comment elles auraient été si j'avais été elle, à quoi ma vie ressemblerait si j'avais été eux. Ecrire un roman, c'est, comme l'a dit un jour D.H. Lawrence, épouser cinq ou six ou sept positions différentes et contradictoires avec le même degré de conviction et la même empathie. Quand je décris des conflits entre mes personnages je suis du côté de chacun, exactement comme le rabbin légendaire de la parabole juive qui devait trancher entre deux hommes revendiquant chacun la propriété d'une même chèvre. Il écouta les deux et décida qu'ils avaient tous deux raison. Lorsqu'il rentra chez lui, sa femme lui dit : « mon cher mari, comment tous deux peuvent-ils avoir raison s'ils prétendent l'un et l'autre posséder la même chèvre ? Le rabbin réfléchit et répondit « mais toi aussi, tu as raison, finalement ». Quand j'écris un roman ou une histoire je suis ce rabbin." (Amos Oz, prix Méditerrané étranger 2010). Découvrez Amos Oz en 7 dates : 1939 Naissance, à Jérusalem ; 1951 Suicide de sa mère ; 1965 Publie son premier roman « Les terres du chacal »; 1998 Prix Israël de littérature lors du Cinquantième Anniversaire de l'Indépendance d'Israël ; 2005 Prix Goethe de la ville de Francfort ; 2007 Prix Prince des Asturies ; 2010 Prix Méditerranée Etranger.