Les Origines du Projet Mémorial du Camp de Rivesaltes

C'est en 1991 que Philippe Benguigui, en qualité de Président des Étudiants Juifs de France en Languedoc-Roussillon, a réalisé les premières démarches auprès de la Défense Nationale pour développer et initier la création d'un projet de Musée Mémorial. En 1992, il a organisé un rassemblement de 250 étudiants de toute la France pour la réalisation d'un "Tour de France de la Mémoire" des camps d'internement, conclu par une cérémonie officielle à l'intérieur même de l'enceinte du Camp de Rivesaltes, appartenant alors à l'Armée, en y déposant momentanément une stèle commémorative symbolique, en présence à l'époque du Maire de Rivesaltes, des Députes Pierre Estève et Claude Barate, et de la Vice-Présidente de la Région Françoise Barate. En 1993, Philippe Benguigui avec le concours de Maître Serge Klarsfeld, Président des Fils et Filles des Déportés Juifs de France, a obtenu au titre du franc symbolique par le Président du Conseil Général, alors René Marquès, la rétrocession d'une large parcelle de la route départementale longeant l'entrée du camp de Rivesaltes, afin de créer la première stèle commémorative rendant hommage aux populations juives internées en ce lieu. Ces actions fortes initiant les balbutiements fondateurs du travail de mémoire, ont permis sur son impulsion, de proposer aux autres communautés victimes de la tragédie d'internement au sein du Camp, de créer à leur tour différentes stèles pour leur rendre un hommage officiel, notamment aux républicains espagnols, les harkis et les tziganes. Philippe Benguigui, aujourd'hui Président de l'association "Zakhor pour la Mémoire", et Délégué Régional des Fils et Filles des Déportés Juifs de France, ayant consacré plus de 25 ans de sa vie pour faire en sorte que ce projet de mémorial puisse aboutir, félicite l'action du Président Christian Bourquin, et de son prédécesseur Georges Frêche, pour permettre à présent que l'histoire de ce lieu de mémoire ne puisse tomber dans l'oubli. Du fait de l'engagement de M. Philippe Benguigui, de son implication et de son combat, ne serait-il pas légitime de l'intégrer au sein de ce nouveau conseil d'administration du musée mémorial qui regroupe les acteurs importants et des personnalités hautement qualifiées qui, comme lui, se sont engagés dans cette cause ? - Article du petit Journal Février 2014 -