Cérémonie d'Hommage aux Pieds-Noirs du Barcarès

Le Samedi 3 Septembre 2016, la Ville du Barcarès, conjointement avec l’USDIFRA, a rendu hommage à Gabriel Mène - disparu en novembre 2015 - lors de la traditionnelle cérémonie à la mémoire des rapatriés d’Algérie et à leurs morts. La communauté pied-noir du Barcarès et du département s’était déplacée en nombre pour cette 10ème cérémonie devant la stèle érigée par Joëlle Ferrand pour les rapatriés d’Algérie. Stéphane Lucci, nouveau Président de l’USDIFRA (Union Syndicale de Défense des Intérêts des Français Repliés d’Algérie et d’Outre Mer), a le premier évoqué le parcours de Gabriel Mène qui a dédié sa vie à la cause des pieds-noirs : «Gabriel Mène s’est éteint à 74 ans, et il a donné sa vie au monde rapatrié. La ville du Barcarès avait un lien particulier avec Gabriel Mène, et Joëlle Ferrand-Iglésias ainsi que Alain Ferrand aujourd’hui, nous ont toujours soutenus, dans le respect de la parole donnée. La meilleure façon d’exister, c’est de le faire par la mémoire, et cela existe au Barcarès où la municipalité nous a consacré une stèle. C’est rare et cela mérite le respect. Aujourd’hui, le combat mené par l’USDIFRA n’est pas fini, et je le poursuivrai, parce que, comme me l’a enseigné Gabriel Mène, « Il faut donner pour recevoir ». De plus, lorsqu’un combat est juste, comme le nôtre, on ne peut que le gagner ». C’est également dans ces termes, exprimant une forte conviction à poursuivre dans ce que l’ancien président avait impulsé, que Pierre Aloy s’exprima, en tant que président de l’amicale des pieds-noirs du Barcarès, avant de laisser la parole au maire du Barcarès, Alain Ferrand. Lors de son allocution, le maire Alain Ferrand rappela son attachement à toutes les initiatives reliant sa commune à son histoire et à l’Histoire en général, ainsi que sa volonté de poursuivre sa politique du Devoir de Mémoire comme lors de la dernière inauguration du rond-point Arno Klarsfeld - engagé volontaire au sein du 22ème Régiment de Marche de Volontaires Etrangers formé en 1939 sur la plage du Lido - en hommage au père de Serge Klarsfeld, le « chasseur de nazis ». Il souligna également le travail de fond engagé dans ce domaine par Philippe Benguigui, Président National de l’Association Zakhor Pour la Mémoire pour faire connaître la Shoah, ainsi que par Amar Meniker, Président du Collectif Génération Harki Mémoire et Vérité pour transmettre l’histoire des Harkis, avec la volonté d’une parole apaisée prônant le bien-vivre ensemble. On notait d’ailleurs parmi l’assemblée, la présence de Nasser Nouali, ou encore de Mohammed Beladri, ainsi que de jeune fils de harkis. En s’adressant à Stéphane Lucci, le maire Alain Ferrand mit l’accent sur l’importance de fédérer la jeune génération : « Je pense que Gabriel Mène serait particulièrement fier de savoir que la jeune génération que vous représentez, a repris le flambeau...Je ne peux que souhaiter qu’autour de vous, se fédère une nouvelle équipe porteuse de projets et d’initiatives pour faire connaitre l’histoire des pieds-noirs, et dans cette démarche, la ville du Barcarès continuera de vous accueillir. » A noter, la présence des porte-drapeaux, de l’UBAC, de la FNACA et du Souvenir Français, de Zakhor Pour la Mémoire et le soutien de tous les valeureux soldats du feu, ainsi que du Réveil Barcarésien qui a notamment interprété le Chant des Africains. Une très belle cérémonie émouvante et poignante.