Bienvenue sur le site de Zakhor Pour la Mémoire - Manifestations

Madame Rose BOSCH

Rose Bosch Ex-grand reporter à l'hebdo le Point est une productrice, réalisatrice et scénariste française. C'est en 1992 et avec son script de « 1492 : Christophe Colomb » que le nom de Rose Bosch fut mis en lumière pour la première fois. La scénariste a depuis enchaîné les projets et est même passée à la réalisation il y a trois ans avec son film « Animal » fabuleux thriller. Avec ce nouveau film « La Rafle », Rose Bosch revient avec un sujet historique, émouvant, avec une distribution prestigieuse et les conseils de Maître Serge Klarsfeld en qualité de conseiller historique pour ce film.

Monsieur Paul SCHAFFER

Paul Schaffer, Est un ancien déporté de France, né en Autriche en 1924, depuis de nombreuses années il témoigne dans les écoles, les collèges et les lycées sur l'ensemble du territoire national. Il a publié son témoignage sous le titre « Le soleil voilé - Auschwitz 1942-1945 ». Préfacé par Simone Veil et Serge Klarsfeld, cet ouvrage retrace sa vie mais surtout son expérience de la déportation. Pour Simone Veil : « Paul Schaffer, c'est surtout le sentiment d'un devoir à accomplir qui l'a conduit à écrire le présent ouvrage, quelles que soient les difficultés et la douleur que ce travail d'écriture et de mémoire lui ont imposée.

Monsieur Jacques CUKIER

Jacques CUKIER est l'auteur du roman intitulé « L'Eclipse » aux éditions Les Presses Littéraires. Il nous relate en cette fin du printemps 1942, le parcours d'un jeune garçon de sept ans et demi dénommé Emile Rosenberg qui durant ces années noires d'éclipse totale, sous la botte de l'occupant nazi, réalise ce qu'être juif implique. Par miracle, Emile échappe à la rafle du Vel d'Hiv'. Avec sa mère, il fuit Paris opprimé par ses restrictions et ses humiliations. Après avoir franchi la ligne de démarcation, il découvre Ardentes en « Zone Libre », où il se réfugié sous un faux nom, accueilli par des paysans qui au péril de leur vie, le considère comme leur fils. Ce garçonnet appréhende alors son nouvel univers. Au rythme des saisons, Emile découvre une nouvelle façon de vivre, loin de Paris. Malgré la déferlante nazie du 11 Novembre 1942, le village berrichon semble épargné par l'envahisseur. Tiré d'une histoire vécue émaillée d'anecdotes, ce roman conte d'une manière différente les événements de cette période troublée.
 
Monsieur Jean-Pierre VIRGIL
 
Jean-Pierre Virgil , a poussé, très tôt, sa voix au sein des plus grandes formations. Parcours fidèle, professionnel, initiatique, élégant : « la scène forge l'artiste ». De voyages en tournées, de galas en soirées, Jean-Pierre Virgil s'est affirmé. Tout naturellement, il a enregistré de nombreux disques, dont beaucoup de chansons portent des signatures de renom : Barbelivien, Delanoë ... Les premiers pas de Jean-Pierre Virgil sont des foulées de géant : télévisions et concerts se succèdent. A cet égard, sa traque de la perfection le conduit, au hasard de ses pérégrinations, de croiser les plus grands, de Julio Iglésias à Serge Lama. Mais l'homme, pas plus que l'artiste, n'est pas du genre à se laisser griser. Il possède, au plus haut degré, une sensibilité rare d'homme voué, et tout entier centré sur son art, ce qui l'a conduit à travailler durant sept années en complicité, aux côtés ou dans l'ombre de Michel Sardou, dont il a été le « doubleur de voix de génie », histoire de revendiquer un passé glorieux.
 

Mademoiselle Manon TOURREILLES

Manon Tourreilles est une jeune étudiante de 20 ans du département des Pyrénées-Orientales ayant comme passion la Photographie. Manon Tourreilles a réalisé dernièrement un film dénommé « Un Voyage sans Retour ». Celui-ci relate les événements tragiques liés à l'internement de la population juive au sein du Camp de Rivesaltes ayant été déportée via Drancy pour être exterminée à Auschwitz-Birkenau.

L'Eclipse est un roman de Jacques CUKIER paru aux éditions « Les Presses Littéraires ». Ce roman ce déroule à la fin du printemps 1942, où Emile Rosenberg affiche toute la fraîcheur de ses sept ans et demie. Durant ces années noires d'éclipse totale, sous la botte de l'occupant nazi, il réalise ce que d'être juif implique. Par miracle, Emile échappe à la rafle du Vel d'Hiv'. Avec sa mère Roza, il fuit Paris opprimé, ses restrictions et les humiliations. Après avoir franchi la ligne de démarcation, il découvre Ardentes en zone dite « libre », une bourgade sur l'Indre qui paraît vivre décalée des évènements. Réfugié sous un faux nom, accueilli par le Père et la Mère Adias, une famille de paysans qui, au péril de leur vie, le considère comme leur fils, le garçonnet appréhende son univers bucolique. Alors, au rythme des saisons, Emile se familiarise avec les animaux de la ferme qu'il ne connaissait qu'au travers de ses livres d'images. Au fil de l'onde, la rivière le fascine sous la frondaison des hauts peupliers, des platanes, des saules et des aulnes. Les essences odorantes et les effluves de terre mouillée chauffée par le soleil, éveillent sa mémoire olfactive. Malgré la déferlante allemande du 11 novembre 1942, le village berrichon semble épargné par l'envahisseur. Les Ardentais suivent l'actualité en écoutant en sourdine les émissions de la BBC, qui révèlent enfin la « solution finale » procréée par l'hydre malfaisante. Inscrit à l'école communale, il devra en outre fréquenter, par mesure de prudence, les cours de catéchisme jusqu'en juillet 1944.