Bienvenue sur le site de Zakhor Pour la Mémoire - Manifestations
En ce mois de Janvier 2014, c'est notre ami le Commandant Fonctionnel de Police Michel Fantini qui a décidé de prendre sa retraite. Homme d'honneur, de cœur et de terrain, ce policier exemplaire a été toujours proche de notre Association Zakhor Pour la Mémoire participant à de nombreuses manifestations et cérémonies commémoratives à Perpignan. Ses actions ont permis d'établir des liens intrinsèques entre Préfet et notre organisation, nous garderons de lui en mémoire, son dynamisme, sa disponibilité, son humour et sa gentillesse. C'est avec plaisir que nous lui avons décerné la Médaille de Zakhor Pour la Mémoire. Bonne route mon cher commandant.... 
Le 18 Octobre 2002, les Ministres Européens de l'Education réunis à Strasbourg au Conseil de l'Europe, ont adopté à l'unanimité la déclaration instituant la Journée de la Mémoire de l'Holocauste et de la Prévention des Crimes contre l'Humanité dans les établissements scolaires des 44 Etats membres. La France a retenu la date du 27 Janvier, anniversaire de la « Libération du Camp d'Auschwitz-Birkenau » pour cette Journée de la Mémoire de la Shoah. A son tour, le 1er Novembre 2005, l'Assemblée Générale de l'O.N.U a adoptée une résolution historique proclamant tous les 27 Janvier, « Journée Internationale de Commémoration en Mémoire des Victimes de l'Holocauste », pour se souvenir des crimes du passé et pour prévenir les actes de génocide dans le futur. Au pied des Corbières, Rivesaltes n'est pas seulement un village situé au cœur du Roussillon célèbre pour ses vignobles, c'est également un haut lieu d'une mémoire particulièrement douloureuse. D'Août à Octobre 1942, plus de 10 000 juifs étrangers, dont 500 enfants furent livrés à partir de la Zone Libre aux autorités de l'Allemagne hitlérienne par le Gouvernement français de Vichy. Plus de 2250 juifs, dont 110 enfants furent transférés au Camp de Drancy en provenance du camp de Rivesaltes devenu lui-même le « Drancy de la Zone Libre ». Ils furent déportés dans le camp d'extermination d'Auschwitz-Birkenau où presque tous furent assassinés parce que "nés juifs". Le 22 octobre 1940 plus que 6500 Juifs de Baden et Sarre/Palatinat (Allemagne) ont été déportés par l'Allemagne hitlérienne en France dans la zone dite libre. Le gouvernement de l'Etat français de Vichy les a dirigés dans le camp d'internement de Gurs (Pyrénées Atlantiques). Début mars 1941, 1450 de ces Internés, parmi eux beaucoup de personnes âgées, mais aussi un bon nombre d'enfants, ont été déplacés vers le camp de Rivesaltes. 115 de ces personnes, ont été inhumées au cimetière Saint-André de Rivesaltes. D'autres, gravement malades sont décédées dans les hôpitaux Saint-Louis de Gonzague et Saint-Jacques de Perpignan. 45, originaires de Baden et Palatinat reposent dans le cimetière du Haut-Vernet, et 4 autres dans le cimetière de Saint-Jacques. Environ 1800 juifs déportés moururent dans des camps d'internements ou hôpitaux français. Les survivants ont été transportés à partir de l'été 1942 au camp de Drancy. De là, ils furent déportés par les autorités allemandes d'occupation dans les camps d'extermination nazis, où hommes, femmes et enfants furent assassinés, victimes de la Shoah. Rares sont ceux qui ont survécu. Souvenons-nous et n'oublions Jamais. Merci au nombreux public et à toutes les personnalités qui ont été présente à cette cérémonie. Merci également à l'ensemble des enseignants du Collège Joffre de Rivesaltes et en particulier à son Principal Patrick Cassou qui favorise la transmission de la mémoire de la Shoah avec les valeurs fondamentales essentielles de notre république auprès des jeunes générations au sein de son établissement scolaire sur ce même térritoire.
À l'occasion du 69e Anniversaire de la Libération des Camps de la Mort, l'association «Zakhor pour la Mémoire» a organisé une cérémonie commémorative aux stèles de l'Espace Mémoire du Camp Joffre de Rivesaltes. Un dépôt de gerbes a été effectué, à cette occasion devant les stèles, précédé du discours de Philippe Benguigui, Président de l'association organisatrice, à l'origine du projet de Mémorial. Ce dernier a appelé tous les intervenants au devoir de mémoire, en rapport à l'histoire tragique de la déportation en France ainsi qu'au camp de Rivesaltes. Philippe Benguigui a ensuite laissé la parole aux différents élus et représentants : le Vice-Président du Conseil Général, M. Pierre Estève, le Vice-Président du Conseil Régional, le Député Jacques Cresta, Maître Daniel Halimi, Président de la Communauté Israélite des P.-O, a adressé ses remerciements aux représentants de la République pour « avoir réagi aux récentes ignobles tentatives de résurgence de l'antisémitisme en France », faisant allusion, entre autres, à l'interdiction par le Conseil d'État des spectacles de l'humoriste Dieudonné à Nantes et Tours. Le Chef de Cabinet du Préfet des Pyrénées-Orientales a conclu, comme il se doit, les différentes interventions. Les élèves de 3ème du Collège Joffre de Rivesaltes ont ensuite présenté un à un leurs travaux concernant le Devoir de Mémoire, transmis par leurs enseignants, sur le camp de Rivesaltes. Il a félicité le proviseur de cet établissement Patrick Cassou pour son engagement remarquable. Par la suite, Philippe Benguigui a rappelé le projet en cours du Conseil Général concernant la création d'un musée Mémorial du Camp de Rivesaltes, dont l'ouverture est prévue pour janvier 2015. Cette année est également celle des 100 ans de la Grande Guerre, qui sera commémorée tout au long de l'année.
En ce mois de Janvier 2014 à Las Illas, une centaine de personnes et plusieurs porte drapeaux d'associations patriotiques, ont participé à l'inauguration du deuxième panneaux des onze panneaux historiques «des chemins de liberté». C'est en présence de Monsieur Philippe Saffrey, sous-préfet de Céret, de Monsieur André Bordaneil, Maire de Maureillas Las Illas, de Jean-Pierre Bobo, Professeur honoraire et vice président du Centre Départemental de Mémoire, de Christian Guerlavais, Président du Comité d'Entente et de Coordination des P-O, de Antoine Guererro, Délégué général du Souvenir Français, ont dévoilé puis fleuri le panneau. Ce projet de panneaux rédigés par des bénévoles, financé par le Conseil Général des Pyrénées-Orientales. a été soutenu par l'Office National des Anciens Combattant et Victimes de guerre dans le cadre de la commission «Mémoire» (ONACVG 66). Pour 11 sites, des panneaux commentés et illustrés de photographies d'époque, compléteront l'information des randonneurs empruntant ces chemins. Ils rendent hommage au courage de la population locale qui a fait passer en Espagne ceux qui fuyaient l'occupant (résistants, juifs, jeunes réfractaires du STO rejoignant les troupes de la France libre à Alger...). Parmi eux, des écrivains célèbres comme Maurice Druon et Joseph Kessel qui diront plus tard que c'est au col de Banyuls, en quittant la France qu'est né le chant des partisan. Un hommage aux morts pour la France eu lieu en ce merveilleux site chargé d'histoire et de souvenir.
C'est dans un contexte particulièrement convivial que c'est déroulé entre adhérents la cérémonie traditionnelle des vœux de notre Association Zakhor Pour la Mémoire en ce mois de Janvier 2014. En effet, nombreux d'entre vous étaient présent afin de pouvoir se souhaiter les meilleures résolutions à venir en ce début d'année civile. C'est dans un climat chaleureux que nous avons pu partager ensuite un cocktail dînatoire permettant d'évoquer nos projets futurs.

C'est en présence de très nombreuses personnalités civiles, militaires et religieuses qu'à débuté la cérémonie de prise de fonction du Commissaire Divisionnaire Xavier Laffitte en qualité de Directeur Adjoint de la Sécurité Publique des Pyrénées-Orientales. C'est au côté du Commissaire Divisionnaire Jean-François Scoffoni en qualité de Directeur Départemental que cette cérémonie a permis de prendre acte de ces nouvelles attributions en présence du Directeur de Cabinet du Préfet , Monsieur Fabrice Rosay et du Procureur de la République, Monsieur Achille Kiriakides. Au terme de cette matinée, une gerbe fût déposée en hommage aux policiers morts pour la France au monument situé dans l'enceinte du commissariat de Perpignan. Remercions le Commandant Fonctionnel Jacques Dos Santos qui a officié remarquablement en qualité de Commandant du dispositif d'honneur et de Maître de Cérémonie.
Nous sommes extrêmement heureux d'apprendre en ce 1er Janvier 2014 qu'à l'occasion de la présentation de la promotion de la Légion d'Honneur ; notre Président d'Honneur, Maître Serge Klarsfeld a été élevé au grade de Grand Officier de la Légion d'Honneur et que son épouse Madame Beate Klarsfeld soit également élevé au grade de Commandeur de la Légion d'Honneur. Cette reconnaissance est une juste récompense pour le fruit de leur travail remarquable dédié à la mémoire de la shoah, à celle de la recherche des criminels nazis ainsi qu'à la réalisation de nombreux ouvrages historiques exceptionnels. Sincères Félicitations de la part de tout le Bureau Exécutif de Zakhor Pour la Mémoire.