Bienvenue sur le site de Zakhor Pour la Mémoire - Manifestations
Le Prix Nobel de la Paix et ancien Président Israélien Shimon Peres est décédé dans la nuit du Mardi 27 Septembre 2016 à l'âge de 93 ans des suites d'un accident vasculaire cérébral. Il était le seul encore vivant des trois hommes à avoir été distingués du Nobel de la paix en 1994 "pour leurs efforts en faveur de la paix au Moyen-Orient", après la disparition du Premier Ministre Israélien Yitzhak Rabin et du Président Palestinien Yasser Arafat. Les messages de condoléances ont immédiatement commencé à affluer du monde entier, montrant l'ampleur du respect voué à l'homme que beaucoup des dirigeants de ce monde présentaient comme leur "ami". Le Président Américain Barack Obama a salué sa mémoire, soulignant qu'il n'avait jamais cessé de croire en la paix. Son prédécesseur George Bush a loué son engagement de toute une vie envers la paix et la liberté. Le Président Français François Hollande a rendu hommage à l'ancien Président en saluant un des "plus ardents défenseurs de la paix" et "un ami fidèle" de la France. Shimon Peres appartient désormais à l'Histoire, qui a été la compagne de sa longue vie. Avec la disparition de Shimon Peres, Israël perd un de ses hommes d'Etat les plus illustres, la paix un de ses plus ardents défenseurs et la France un ami fidèle. J'ai pu mesurer (...) que sa force de conviction était intacte. Shimon Peres était Israël aux yeux du monde" ajoute François Hollande, qui avait eu un entretien avec l'ancien président israélien le 25 mars dernier. Depuis son hospitalisation, le Pape François, le Président Russe Vladimir Poutine, les Clinton et Donald Trump avaient envoyé des messages de soutien. Shimon Peres, 93 ans, est apparu au long de sa longue carrière politique comme une personnalité consensuelle et un sage, œuvrant continuellement pour aboutir à la paix entre Israël et la Palestine. Il a occupé de multiples postes de ministre, a été Premier Ministre, puis Président de l'État Hébreu. Sa vie est étroitement liée à l'Histoire d'Israël. Le 4 Novembre 1995, Shimon Peres, alors Ministre de la Défense, se trouve aux cotés du Premier Ministre Yitzhak Rabin à Tel Aviv quelques minutes avant cet odieu attentat. À la suite de la mort de Yitzhak Rabin, Shimon Perez accepta le poste de Premier Ministre afin de poursuivre le processus de paix. Puis Shimon Peres fût élu Président de l'Etat d'Israël et reconduit un second mandat à titre exceptionnel par la Knesset.
Le Préfet des Pyrénées-Orientales, Monsieur Philippe Vignes présidait ce Dimanche 25 Septembre 2016 la cérémonie commémorative rendant hommage aux Harkis, troupes supplétives de l’armée française en Algérie, en Présence de nombreuses personnalités locales dont le Député Jacques Cresta, le Parlementaire européen Louis Aliot, le Maire de Perpignan Jean-Marc Pujol, Président de la Métropleaux côtés d'André Bascou, Maire de Rivesaltes. Notons la Présence des Associations Harkis avec la participation des Présidents  de ces organisations qui avec Amar Méniker et de Mohamed Lachéde résalisent un travail remarquable envers leur population. Une trés belle cérémonie qui fût orchestrée magistralement par le Colonel Christophe Corréa, Délégué Militaire Départemental des Pyrénées-Orientales.
Le Président François Hollande a reconnu, Dimanche 25 Septembre 2016, « la responsabilité du Gouvernement Français dans l’abandon des Harkis, les massacres de ceux restés en Algérie et les conditions d’accueil inhumaines de ceux transférés en France ». Le Chef de l’Etat prononçait une allocution dans la cour des Invalides, dans le cadre de la Journée Nationale d’Hommage aux Harkis, évoquant une « vérité implacable » et « cruelle ». C'est ainsi que le Président Hollande a parlé des « combattants qui furent privés de la protection de la France au lendemain de la guerre d’Algérie et dont l’abandon ne fut jamais pleinement reconnu par la République ». Jusqu’à 75 000 Harkis abandonnés et victimes de représailles. Le Président honore ainsi une promesse de campagne de 2012, quand il s’était engagé à reconnaître la responsabilité de la France « dans l’abandon des harkis ». M. Hollande l’avait déjà en partie fait lors de la Cérémonie d’Hommage aux Harkis le 25 septembre 2012, mais à l’époque c’était via un message lu par Kader Arif, son Ministre Délégué aux Anciens Combattants etVictimes de Guerres. Cette reconnaissance au nom de la France avait aussi été faite par Nicolas Sarkozy en Avril 2012 lorsqu’il était encore Chef de l’Etat, huit jours avant le premier tour de l’élection présidentielle au Camp de Rivesaltes. Après les accords d’Evian le 18 Mars 1962, 55 000 à 75 000 Harkis ont été abandonnés en Algérie et victimes de sanglantes représailles de la part des nationalistes. Quelque 60 000 ont été admis en France. Avec leurs descendants, leur communauté est estimée à 500 000 personnes. « Le drame des harkis est celui de toute la France (...) Une tâche de sang indélébile reste sur notre drapeau », a déclaré samedi soir M. Sarkozy, lors d’un meeting à Perpignan. « A travers les harkis, c’est tout notre roman national qui s’écrit : celui des femmes et des hommes du monde entier qui ont adopté la France, ses valeurs, sa nation. Parmi eux, une place privilégiée est faite aux Français musulmans morts pour notre liberté et notre drapeau. » Son ancien Premier Ministre, François Fillon, a lui estimé sur sa page Facebook qu’il fallait « réparer » les injustices vis-à-vis des Harkis. Il a promis, s’il est élu, « les gestes symboliques nécessaires pour remettre les pendules à l’heure et l’histoire de notre Pays où elle doit être ». Même tonalité du côté de Bruno Le Maire, qui appelé l’Etat, dans une tribune sur le Huffington Post, à « assumer sa responsabilité » après « l’abandon indigne des Harkis ».
 
L'ancien Grand Rabbin Français Joseph Sitruk est mort le 25 septembre 2016 à l'âge de 71 ans. Né à Tunis, ce partisan d'une laïcité «tolérante» s'est imposé en trois septennats comme un chef spirituel ultramédiatique. Une grande voix du judaïsme français s'est éteinte. Sa rigueur tout en rondeur, sa séduction et son charisme mis au service de sa communauté ont laissé une empreinte profonde auprés de tous les juifs de France qu'il a guidée pendant 21 ans, de 1987 à 2008. Nous adressons à sa famille nos sincéres condoléances.
Nous vous informons que le Jeudi 24 Novembre 2016 à 19H00 à Perpignan se tiendra l'Assemblée Générale Extraordinaire et Ordinaire de notre Assoiciation Zakhor Pour la Mémoire. Tous les membres à jour de leur cotisation recevront les différents documents réglementaires par voie postale afin de pouvoir prendre part à cet évenement important de la vie de notre organisation. Au terme de cette rencontre, nous nous retrouverons chez notre partenaire pour dîner et clôtuer cette soirée. Comptant sur votre présence...
C’est à Fréthun, une petite commune située à quelques pas de Calais, qu’a été érigé le premier mémorial européen dédié aux quelques 2300 militaires morts au cours d’opérations de l’OTAN. Ce monument, symbole du souvenir reconnaissant du peuple d’Europe à ses soldats tombés au cours de leur mission de défense et de maintien de la stabilité de notre continent. Il a été inauguré le 25 février 2012 par notre ami, Willy Breton, Gendarme de Calais qui a eu l’idée de créer ce mémorial pour rendre hommage à toutes les victimes des conflits de l’OTAN. Ce mémorial a pu être réalisé conjointement avec le concours de deux associations, le Cercle National des Anciens Militaires Français Stationnés en Allemagne (CNAMFSA) et l’Association Européenne des Membres de Corps et Organismes Publics de Sécurité et de Défense (AECOPSD).L’emplacement de ce monument n’est pas dû au hasard car Fréthun est en effet situé au cœur de l’Europe. Cette commune, à quelques minutes de l’aéroport et du port maritime de Calais qui accueille la gare TGV internationale de Calais-Fréthun. C’est ce Samedi 17 Septembre 2016 qu’aura lieu cette nouvelle commémoration annuelle en présence de très nombreuses personnalités. Félicitation à Willy Breton qui œuvre sans relâche pour rendre un hommage remarquable aux soldats tant méritants.
Le Samedi 3 Septembre 2016, la Ville du Barcarès, conjointement avec l’USDIFRA, a rendu hommage à Gabriel Mène - disparu en novembre 2015 - lors de la traditionnelle cérémonie à la mémoire des rapatriés d’Algérie et à leurs morts. La communauté pied-noir du Barcarès et du département s’était déplacée en nombre pour cette 10ème cérémonie devant la stèle érigée par Joëlle Ferrand pour les rapatriés d’Algérie. Stéphane Lucci, nouveau Président de l’USDIFRA (Union Syndicale de Défense des Intérêts des Français Repliés d’Algérie et d’Outre Mer), a le premier évoqué le parcours de Gabriel Mène qui a dédié sa vie à la cause des pied-noirs : «Gabriel Mène s’est éteint à 74 ans, et il a donné sa vie au monde rapatrié. La ville du Barcarès avait un lien particulier avec Gabriel Mène, et Joëlle Ferrand-Iglésias ainsi que Alain Ferrand aujourd’hui, nous ont toujours soutenus, dans le respect de la parole donnée. La meilleure façon d’exister, c’est de le faire par la mémoire, et cela existe au Barcarès où la municipalité nous a consacré une stèle. C’est rare et cela mérite le respect. Aujourd’hui, le combat mené par l’USDIFRA n’est pas fini, et je le poursuivrai, parce que, comme me l’a enseigné Gabriel Mène, « Il faut donner pour recevoir ». De plus, lorsqu’un combat est juste, comme le nôtre, on ne peut que le gagner ». C’est également dans ces termes, exprimant une forte conviction à poursuivre dans ce que l’ancien président avait impulsé, que Pierre Aloy s’exprima, en tant que président de l’amicale des pieds-noirs du Barcarès, avant de laisser la parole au maire du Barcarès, Alain Ferrand. Lors de son allocution, le maire Alain Ferrand rappela son attachement à toutes les initiatives reliant sa commune à son histoire et à l’Histoire en général, ainsi que sa volonté de poursuivre sa politique du Devoir de Mémoire comme lors de la dernière inauguration du rond-point Arno Klarsfeld -engagé volontaire au sein du 22ème Régiment de Marche de Volontaires Etrangers formé en 1939 sur la plage du Lido- en hommage au père de Serge Klarsfeld, le « chasseur de nazis ». Il souligna également le travail de fond engagé dans ce domaine par Philippe Benguigui, Président National de l’Association Zakhor Pour la Mémoire pour faire connaître la Shoah, ainsi que par Amar Meniker, Président du Collectif Génération Harki Mémoire et Vérité pour transmettre l’histoire des Harkis, avec la volonté d’une parole apaisée prônant le bien-vivre ensemble. On notait d’ailleurs parmi l’assemblée, la présence de Nasser Nouali, ou encore de Mohammed Beladri, ainsi que de jeune fils de harkis. En s’adressant à Stéphane Lucci, le maire Alain Ferrand mit l’accent sur l’importance de fédérer la jeune génération : « Je pense que Gabriel Mène serait particulièrement fier de savoir que la jeune génération que vous représentez, a repris le flambeau...Je ne peux que souhaiter qu’autour de vous, se fédère une nouvelle équipe porteuse de projets et d’initiatives pour faire connaitre l’histoire des pieds-noirs, et dans cette démarche, la ville du Barcarès continuera de vous accueillir.» A noter la présence des porte-drapeaux, de l’UBAC, de la FNACA et du Souvenir Français, de Zakhor Pour la Mémoire et le soutien de tous les valeureux soldats du feu, ainsi que du Réveil Barcarésien qui a notamment interprété le Chant des Africains. Une très belle cérémonie émouvante et poignante.
Mes Chers amis; l’émotion liée au décès d’Hubert Allouche est encore en chacun de nous . Toutefois, comme lui-même l’aurait souhaité, il nous faut continuer son travail de terrain, particulièrement délicat en ce moment, comme vous pouvez vous en douter. Francis Kalifat m’a demandé d'assurer dans l’immédiat la présidence du Crif. J’ai évoqué ceci, de vive voix, avec certains d’entre vous avant leur départ en vacances. J’organiserai une réunion à la rentrée pour revoir vos besoins, vos priorités, et convenir d'un mode de fonctionnement, notamment pour la cellule de crise. Nous ferons le maximum pour rester en lien avec vous et pour que le Crif Régional garde crédibilité et écoute auprès de nos décideurs. Restant à votre disposition, je vous assure de mon engagement et vous adresse mes amicales salutations.
 
Perla Danan, Délégation Régionale du Crif en Languedoc Roussillon.