Bienvenue sur le site de Zakhor Pour la Mémoire - Manifestations
Maître Serge Klarsfeld, Président Honoraire des Lieux de Mémoire pour la Fondation Pour la Mémoire de la Shoah en France, explique la genèse et la création du projet du Mémorial du Camp de Rivesaltes.
 
 
Le Président de notre Association, Zakhor pour la Mémoire, Philippe Benguigui s’est pleinement associé à la Journée Nationale d’Hommage au Harkis de ce 25 septembre 2017. Comme les années précédentes, il se trouvait pour ce faire sur le site de l’Espace de Mémoire du Camp de Rivesaltes, auprès de son ami Amar Meniker, Représentant Départemental des Harkis . Ainsi, Philippe Benguigui, et après lui Serge Bismuth, Directeur Général de notre organisation, se sont-ils joints aux représentants de la communauté Harkis pour déposer une gerbe devant le superbe monument qui leur est officiellement dédié en ce lieu. Le Préfet des Pyrénées-Orientales, Monsieur Philippe Vignes, après lecture du communiqué de Madame Geneviève Darrieussecq, Secrétaire d’Etat auprès de la Ministre des Armées, y déposa aussi une gerbe, entouré d’écoliers et de collégiens de Rivesaltes. Participaient aussi à la cérémonie : le Piquet d’Honneur du Centre National d’Entraînement Commando, Messieurs Romain Grau et Louis Aliot, Parlementaires du Département, Monsieur Jacques Cresta, Représentant Carole Delga, Président de la Région, Monsieur Chivilo, représentant la Présidente du Conseil Départemental, Monsieur André Bascou, Maire de Rivesaltes et le Délégué Militaire Départemental, le Colonel Christophe Corréa. C'est en fin d'après-midi que Serge Bismuth, en sa qualité de Directeur Général de Zakhor Pour la Mémoire, s'est rendu au Barcarès pour honorer la mémoire des Harkis à l'occasion d'une très belle cérémonie organisée par son maire Alain Ferrand.
Une fourgonnette a foncé sur la foule jeudi 17 août en fin d'après-midi sur la place de la Catalogne, près de la Rambla à Barcelone. À l'heure où nous écrivons, le gouvernement catalan fait état d'au moins 14 morts et de plus de 100 blessés, dont une quinzaine dans un état grave. La police de Catalogne a confirmé qu'il s'agissait d'une attaque à caractère terroriste. L’organisation djihadiste Etat islamique a revendiqué l’attaque dans un message diffusé par son organe de propagande Amaq. Deux personnes ont été arrêtées, a déclaré dans la soirée le gouvernement catalan. Le réseau social américain Facebook a activé jeudi soir le "safety check" à Barcelone, qui permet à ses utilisateurs d'indiquer à leurs contacts s'ils sont en sécurité en cas de crise. La zone très touristique de l'avenue de La Rambla, qui finit sur la place de Catalogne, avait été bouclée par la police. Un autre attentat a eu lieu, cette même nuit de jeudi 17 août à Cambrils, une ville touristique située à 120 km de Barcelone. Une voiture, vers 2h du matin, a fauché les piétons qui se trouvaient sur la promenade de bord de mer. De nombreux Chefs d'Etat ont aussitôt témoigné leur soutien au peuple espagnol. Le président de la République Française, Monsieur Emmanuel Macron, a exprimé la « solidarité de la France » avec le peuple espagnol et ajouté : « Toutes mes pensées et la solidarité de la France pour les victimes de la tragique attaque à Barcelone. » Notre organisation, Zakhor Pour La Mémoire, tient à exprimer ses plus profondes condoléances aux familles des victimes ainsi qu'à tous leurs proches.
La stèle érigée à Lyon à la mémoire des quarante-quatre enfants juifs et des sept adultes déportés après la rafle d’Izieu, en 1944, « a été profanée ». « La stèle a été profanée, brisée et arrachée. Tout est enlevé », a déploré aussitôt Jean Lévy, le président régional de l’association des Fils et Filles des Déportés Juifs de France (F.F.D.J.F). « Nous sommes effondrés mais nous ne baissons pas les bras. On va la reconstruire. » Jean Lévy a annoncé que les F.F.D.J.F allaient « porter plainte, avec la mairie de Lyon ». En effet, Gérard Collomb, ancien maire de Lyon et actuel ministre de l’Intérieur, chargé des relations avec les cultes, a déclaré : « Cet acte lâche et odieux heurte la mémoire des victimes et constitue un affront aux valeurs de la République. » Jean Lévy soulignait le fait comme « d’autant plus grave que nous venons de célébrer les trente ans du procès Klaus Barbie », responsable de la rafle d’Izieu. Surnommé le "boucher de Lyon", Klaus Barbie, qui dirigeait la Gestapo, a été jugé en 1987 pour la rafle de ces enfants juifs et des adultes qui les encadraient dans la "colonie" d'Izieu en avril 1944. Il est aussi responsable de l'organisation d'un convoi de déportés qu’il fit partir de Lyon pour Auschwitz, le 11 août 1944. Barbie a aussi été jugé pour la rafle de 86 Juifs arrêtés rue Sainte-Catherine, au siège lyonnais de l'Union Générale des Israélites de France (UGIF), en février 1943. Cette stèle, sur laquelle avaient été inscrits les noms de toutes les victimes d’Izieu, avait été installée dans un jardin derrière le Centre d’histoire de la Résistance et de la déportation (CHRD), musée qui traite de l’histoire de la Seconde Guerre mondiale à Lyon, en France et dans le monde. La stèle se trouvait près « d’une sorte de totem où sont décrites, d’une part, la vie des enfants d’Izieu et, d’autre part, l’arrestation de Klaus Barbie ». Dans un communiqué, l’Elysée a déclaré : « Violer ainsi la mémoire de la déportation est un acte indigne et lâche qui ne restera pas impuni », ajoutant : « Les auteurs de cette profanation d’une ampleur sans précédent seront recherchés et traduits en justice avec la dernière détermination ». Le ministre de l’Intérieur, Gérard Collomb, a affirmé dans le même communiqué que tout sera « mis en œuvre pour identifier les auteurs de cet acte afin qu’ils aient à en rendre compte ».
Prochainement, surveillez vos boîtes aux lettres et vos emails, vous recevrez votre convocation pour participer à l'Assemblée Générale Extraordinaire et Ordinaire de notre Association Zakhor Pour la Mémoire 2016 - 2017. Seuls les adhérents à jour de leur cotisation seront détenteurs de cette convocation afin de pouvoir prendre réglementairement position relativement aux différentes orientations de l'Association. Pour toutes autres personnes, vous avez encore la possibilité de mettre à jour votre capitation en nous retournant votre borderau d'adhésion signé et complété de votre règlement.
Serge Klarsfeld, Président National des Fils et Filles des Déportés de France, et Président d'Honneur de Zakhor Pour La Mémoire, inaugurait avec le Président de la République, Emmanuel Macron, le Jardin des Enfants Juifs Déportés de France, en présence de l'Ambassadrice de l'Etat d'Israël en France, Madame Aliza Bin-Noun, de Madame Anne Hidalgo, Maire de Paris, et de très nombreuses personnalités. Remercions le travail remarquable de Maître Serge Klarsfeld qui a réalisé le Mémorial des Enfants Juifs Déportés de France, afin de redonner un visage à tous ces noms gravés dans le marbre.
Le Président de la République, Emmanuel Macron, a invité le Premier Ministre israélien, Benjamin Netanayahu, pour honorer cette Cérémonie commémorative du 75e anniversaire de la Rafle du Vel d'Hiv à Paris, ce 16 juillet 2017.
Notre Président, Philippe Benguigui, a eu beaucoup de plaisir à retrouver son ami Pierre-François Veil, fils de Madame Simone Veil et Président du Comité Français pour Yad Vaschem. Ils étaient ensemble lors de la Cérémonie commémorative des 75 ans de la Rafle du Vel d'Hiv à Paris. Ce fut en effet un moment très émouvant, au lendemain du décès de sa maman, de se retrouver en ce lieu, alors que nous étions ensemble, au mois de février, au Camp d'Auschwitz-Birkenau.
C'est toujours très poignant de pouvoir entendre les différents témoignages de Francine Christophe, dès lors qu'elle évoque les Camps. Sa prise de parole à l'occasion de cette cérémonie commémorative de la Rafle du Vel d'Hiv à Paris, ce 16 juillet 2017, en présence du Président de la République, Emmanuel Macron, et du Premier Ministre israélien, Benjamin Netanyahu, a été empreinte d'une immense émotion. Philippe Benguigui, Président de Zakhor Pour La Mémoire a été particulièrement heureux de partager ces instants à ses côtés.
A l'occasion de la Cérémonie commémorative de la Rafle du Vel d'Hiv, ce dimanche 16 juillet 2017 à Paris, l'ensemble des amis présents de Zakhor Pour La Mémoire ont pu ainsi rencontrer notre Président d'Honneur Maître Serge Klarsfeld, aux côtés de Pierre-François Veil, Président Natioinal du Comité Français pour Yad Vashem.
Page 1 sur 2