Madame Beate KLARSFELD

Beate KLARSFELD est née le 13 février 1939 à Berlin, elle est mariée à Maître Serge Klarsfeld, avocat international avec qui elle a deux enfants: Arno et Lida. Madame Beate Klarsfeld se distingua par son activisme contre les anciens nazis qui voulaient rester au pouvoir en Allemagne. En particulier, au cours d'une réunion du parti CDU où elle gifla le chancelier d'Allemagne fédérale, Kurt-Georg Kiesinger, en le traitant de nazi. Par cet acte courageux, celui-ci fut définitivement éliminé de la vie politique allemande. Par la suite, elle s'attaqua à Ernst Achenbach, ancien adjoint de Otto Abetz qui avait transmis les ordres de Hitler directement au Maréchal Pétain et qui était candidat pour devenir commissaire européen. Ce qui obligea ainsi le gouvernement allemand de renoncer à la nomination de celui-ci à ce poste. L'ensemble de ces différentes actions furent surtout dues à son initiative personnelle, et eurent une incidence très forte sur la vie politique allemande au tournant des années 1960 et 1970. Madame Beate Klarsfeld poursuivit son action avec l'aide de Maître Serge Klarsfeld en s'attaquant contre les criminels nazis qui avaient été condamnés par contumace en France: ce fut le cas notamment pour : Kurt Lischka, SS antisémite qui dirigea la grande rafle des juifs à Paris en Juillet 1942; Herbert Hagen, SS théoricien de l'antisémitisme qui avait eu sous ses ordres Adolf Eichmann avant la guerre dans un service de propagande antisémite au sein de la SS et qui organisa les déportations des juifs de Bordeaux dès janvier 1942.

Monsieur le Général Avner SHALEV

Avner SHALEV, Général de Brigade de l'Armée de Défense d'Israël (IDF), il est le Directeur Général du Ministère de la Culture et Président du Comité Directeur de Yad Vashem. Il assura ensuite de nombreuses fonctions dans les domaines de l'information et de l'éducation, avant de devenir, en 1977, le Chef du Département de l'Education de l'Armée de Défense d'Israël. En 1980, après sa carrière militaire, Monsieur Avner Shalev fut nommé Directeur Général au Ministère de l'Education et de la Culture et Président du Conseil National des Arts et de la Culture. Depuis 1993, Monsieur Avner Shalev est le Président du Comité Directeur de Yad Vashem (le Mémorial des Héros et des Martyrs de la Shoah situé à Jérusalem) où il a initié un plan directeur de développement sur dix ans afin de doter Yad Vashem d'un outil indispensable pour relever le défi de la transmission de la mémoire de la Shoah au XXI e siècle. Dans le cadre de ce plan directeur, Monsieur Avner Shalev mit l'éducation au centre des préoccupations de Yad Vashem et lança le projet d'une Ecole Internationale pour l'Etude de la Shoah et d'un complexe muséographique.

Madame Miry GROSS
 
Miry Gross œuvre depuis de très nombreuses années au développement de l'enseignement de la Shoah en Europe. Par son travail rigoureux et d'une extrême efficacité, Madame Miry Gross a réussi par le biais des différents Comités de Yad Vashem en France, en Italie, au Benelux et pour le reste des Pays européens à mettre en place de multiples projets éducatifs et pédagogiques qui ont permis de réaliser de nombreuses Expositions. Son exemplarité et sa détermination pour transmettre l'histoire de la Mémoire de la Shoah, lui confère une notoriété incontestable auprès de toutes les institutions, les musées, les fondations et les organisations non gouvernementales œuvrant pour cette cause. Ainsi, le Président Avner Shalev souhaite associer conjointement à son Prix, Madame Miry Gross pour saluer son dynamisme et son travail remarquable en Europe.

Monsieur Michel Barthélemy MILLA

Michel Barthélemy MILLA est né le 11 Octobre 1923 à Marseille, enfant de Provence, il s'est engagé très jeune dans la résistance et a été pris dans la rafle de Marseille du 23 Janvier 1943. Convoyé dans des wagons à bestiaux jusqu'en gare de Fréjus, il fût parqué dans un Camp de transit avec plus de 23.000 Marseillais. Là, furent contrôlées leur filiation, et leur identité. Ils furent mis à nu pour vérification de leur judaïcité. Après 5 jours dans ce Camp de souffrance, Monsieur Michel Barthélemy MILLA réussit à s'évader et après une longue marche de plus de 25 kilomètres avec tous les dangers que cela pouvait représenter, il intègre le Réseau « Combat ».

Monsieur Guillaume CHOMICKI-BAYADA

Le Concours National de la Résistance et de la Déportation a été créé en 1961 par le Ministre de l'Education Nationale à la suite d'initiatives d'associations et particulièrement de la Confédération Nationale des Combattants Volontaires de la Résistance (CNCVR).

Monsieur Nicolas RIBOWSKI

Nicolas RIBOWSKI est le réalisateur du film « Les Justes » co-écrit avec Frédéric Martin et produit par Injam Productions. Nicolas Ribowski, rescapé lui-même de la déportation, propose un film en l'honneur de ces Françaises et Français qui ont sauvé la vie de Juifs, au péril de la leur, durant la Seconde Guerre mondiale. Dans son cœur et dans son imaginaire les justes ont éclairé sa conscience. Dans cette œuvre, Nicolas Ribowski dresse le portrait de certain Justes de France peu avant que la Nation honore à son tour ses hommes et femmes pour saluer leur attitude exemplaire, digne, valeureuse et courageuse à l'extrême. Une profonde émotion se dégage de ce film sous forme d'un documentaire. Aujourd'hui, notre Association Zakhor Pour la Mémoire souhaite rendre un hommage solennel à Nicolas Ribowski , en lui décernant le Prix Zakhor Pour la Mémoire 2007, pour ce testament universel au nom de tous ces Justes de France.