RENCONTRE AVEC DANIEL CORDIER SECRETAIRE DE JEAN MOULIN

Le Mercredi 17 Juin 2010 a été célébré au Panthéon l'hommage solennel national en mémoire de Jean Moulin. De nombreuses personnalités y ont participés à l'occasion du 70 éme Anniversaire de la Libération de la France. C'est dans ce lieu unique où reposent les grands hommes de notre pays qu'un hommage national a été rendu à Jean Moulin en présence de son secrétaire personnel Monsieur Daniel Cordier, Compagnon de la Libération qui a également joué un rôle conséquent dans la libération de notre Pays. Monsieur Philippe Benguigui, Président de Zakhor Pour la Mémoire a été très heureux de le rencontrer pour lui exposer le travail que son association réalise au nom de la mémoire de la Shoah. Monsieur Daniel Cordier « Alias Caracalla » vient de publier aux éditions Gallimard qui est consacré a ses mémoires pour la période des années 1940-1943. Cet ouvrage constitue l'un des témoignages les plus bouleversants et les plus authentiques jamais écrits sur la période de la Résistance. Ainsi, Daniel Cordier a été le plus proche collaborateur de Jean Moulin d'Août 1942 au 21 Juin 1943, jusqu'à son arrestation à Caluire et sa tragique disparition.
 
 
Voici un extrait du discours prononcé par André Malraux lors du Transfert des cendres de Jean Moulin au Panthéon le 19 décembre 1964 : « Chef de la Résistance martyrisé dans des caves hideuses, regarde de tes yeux disparus toutes ces femmes noires qui veillent nos compagnons : elles portent le deuil de la France, et le tien. Regarde glisser sous les chênes nains du Quercy, avec un drapeau de mousselines nouées, les maquis que la Gestapo ne trouvera jamais parce qu'elle ne croit qu'aux grands arbres. Regarde le prisonnier qui entre dans une villa luxueuse et se demande pourquoi on lui donne une salle de bain - il n'a pas encore entendu parler de la baignoire. Pauvre roi supplicié des ombres, regarde ton peuple d'ombres se lever dans la nuit de Juin constellée de tortures. Voici le fracas des chars allemands qui remontent vers la Normandie à travers les longues plaintes des bestiaux réveillés : grâce à toi, les chars n'arriveront pas à temps. Et quand la trouée des Alliés commence, regarde, préfet, surgir dans toutes les villes de France les Commissaires de la République - sauf lorsqu'on les a tués ». Cette cérémonie Nationale a eu lieu en présence des autorités Civiles et Militaires de Paris avec les honneurs des troupes et cœurs de la Garde Républicaine.