les nouveaux Députés en Pyrénées-Orientales

Une femme, trois hommes avec l'élection, au milieu de trois candidats de la République en Marche, d'un député du Front National. Tel est le verdict des urnes à l'issue du second tour des élections législatives dans les Pyrénées-Orientales. voici un petit portrait de chacun. La seule circonscription des Pyrénées-Orientales qui n'a jamais été remportée par une femme revient à Romain Grau. Le premier adjoint du maire LR de Perpignan, chargé des finances, a été la surprise des investitures pour ces législatives. Egalement conseiller départemental, il avait commencé sa carrière politique comme attaché parlementaire aux côtés des députés socialistes Henri Sicre et Jean Codognès, avant de rejoindre l’UMP (aujourd’hui LR). Ancien camarade de promotion du Président de la République, Emmanuel Macron, à l'ENA, Romain Grau est aussi chef d'entreprise puisqu'il dirige la société EAS. Il est marié et père de deux enfants. Louis Aliot est agé de 47 ans et il exerce les fonctions de député européen et de conseiller municipal à Perpignan depuis 2014. Le compagnon de Marine Le Pen a également eu des responsabilités nationales au sein de son parti Bleu Marine. Divorcé, il est père de deux enfants. Originaire du Ribéral, Laurence Gayte y vit de nouveau depuis 15 ans. "Centriste depuis toujours", elle avait rejoint Cap 21, puis Jean-Louis Borloo. Elle a été élue à la mairie de Saint-Estève aux côtés de Robert Vila avant d’envisager de se présenter contre lui aux dernières municipales. Mariée, deux enfants, elle est directrice administrative d’une société de services en informatique. Sébastien Cazenove est marié, père de deux enfants, il est âgé de 40 ans, il est référent départemental d’En marche ! Ancien directeur adjoint départemental de l’association des maires de France, il est aujourd'hui fonctionnaire territorial à la mairie de Thuir et ancien directeur de cabinet du maire. Politiquement, il fut militant PS à Thuir.