Prix Zakhor Pour la Mémoire 2009-2010

Monsieur Claude LANZMANN

Claude Lanzmann, originaire d'une famille juive de l'Europe de l'Est est né à Paris en 1925 à Bois-Colombes. Journaliste de profession, il est également écrivain et cinéaste, il a fui les persécutions et la misère. Claude Lanzmann voit la montée de l'antisémitisme, au lycée Condorcet. En 1940, son père, résistant, l'emmène, avec son frère cadet Jacques Lanzmann (le parolier de Jacques Dutronc) et sa sœur Évelyne (Évelyne Rey, actrice de théâtre), en Auvergne dans une maison où il les entraîne à disparaître sans laisser de trace, en simulant des rafles.

À 18 ans il est l'un des organisateurs de la résistance au lycée Blaise Pascal de Clermont-Ferrand. Il participe à la lutte clandestine, puis aux combats des maquis d'Auvergne, la Margeride, le mont Mouchet, les embuscades du Cantal, de la Haute-Loire. Après la Libération, sa famille continue à vivre dans cette peur au point qu'elle envisage de quitter la France. C'est en 1952, alors diplômé d'études supérieures en philosophie et journaliste spécialisé dans les « entretiens en profondeur » , qu'il fait la rencontre de Simone de Beauvoir et de Jean-Paul Sartre et devient par la suite leur ami. Il entre ainsi au comité de rédaction des Temps modernes. Il vit une période fantastique aux côtés de Simone de Beauvoir pendant six ans (jusqu'en 1958). Il restera très proche d'elle jusqu'à sa mort (1986). Son engagement anticolonialiste le confronte à la peine capitale. Il fait partie des dix inculpés, parmi les signataires du Manifeste des 121, qui dénonce la répression en Algérie en 1957. En mai 1958, Claude Lanzmann part en Corée pour son travail. Devenu directeur de la revue Les Temps modernes, tout en continuant son activité de journaliste, Claude Lanzmann décide en 1970 de devenir cinéaste . Activité pour laquelle, il sera honoré en ouvrant officiellement le Festival de Cannes le 14 Mai 2008, son travail étant comparé par certains à des réalisateurs tels que Quentin Tarantino. Réalisateur, Producteur, Scénariste : 1972 : Pourquoi Israël, 1985 : Shoah, 1994 : Tsahal, 1997 : Un vivant qui passe, 2001 : Sobibor, 14 octobre 1943, 16 heures. Sartre inédit, entretien et témoignages. Shoah (préface de Simone de Beauvoir), éd. Fayard, Paris, 1985, 254 pages. Texte intégral du film, paroles et sous-titres. Son ouvrage « Le Lièvre de Patagonie » sorti en 2009 relate toute sa vie, il est considéré aujourd'hui comme un ouvrage des grands hommes de notre siècle. C'est un honneur de saluer le travail exemplaire de Claude Lanzmann, il a permis d'assumer cet héritage conséquent pour notre communauté indispensable aujourd'hui au devoir de mémoire. Eduquer c'est comprendre l'autre, regarder « Shoah » c'est comprendre le monde tel qu'il était (le Figaro). Pour sa carrière exemplaire et son travail remarquable et inestimable, nous sommes infiniment heureux d'attribuer à notre ami Monsieur Claude Lanzmann le Prix Zakhor Pour la Mémoire 2009 - 2010.

Media